La poignée de main est un signe de salutation mais pas seulement. En effet puisqu’il y a un transfert énergétique, ce geste donne des indices sur le caractère et les intentions de votre interlocuteur.

3 signes à propos de la poignée de main

Devinez l’intention de votre interlocuteur en décryptant la position de la poignée de main.

• Égalité

Il y a équilibre lorsque la poignée de main est en position verticale. Vous prouvez respect mutuel.

• Domination

La paume de la main est tournée vers le bas face au sol. Cela indique clairement : “Je fais ce que je veux de vous”.

(!) Si l’on vous sert la main de cette façon, vous devez être en alerte immédiatement. Pour redresser le tir : ramener la main d’égal à égal en position verticale. Ainsi en retour, vous laissez entendre à l’autre personne : “Tu ne prendras pas le dessus sur moi”.

• Soumission

Dans le cas contraire, la paume de la main est face vers le haut. Cette position laisse entendre une certaine facilité à être influençable.

Poignée de main : communication non-verbale
L’homme est en position de domination.
A l’inverse, la femme est en posture de soumission.
Autre indice non-verbal présent sur cette image : Poignée de main PARTIE 2/2

Les façons de secouer la main

• Agiter la main 1 seule fois = Plaisant, c’est une façon d’être dans la simplicité.

• Secouer la main 2 ou 3 fois = Enthousiasme, vous laissez paraître votre entrain.

• Balancer la main 4 fois ou + = Vous cherchez peut-être à dominer en voulant à tout prix laisser un message dans l’inconscient de l’autre personne. Vous prenez le risque de mettre votre interlocuteur mal à l’aise.

La poignée de main parfaite pour faire une bonne impression

Ayez la main sèche. Avoir la main moite renvoie une image négative : stress, mal à l’aise ou sentiment d’infériorité.

Regardez votre interlocuteur dans les yeux. Un contact visuel accompagné d’un sourire sincère laisse une bonne impression.

Tendez la main droite. Des chercheurs des universités du Massachusetts et du New Jersey ont démontré scientifiquement que : serrer de la main droite active l’hémisphère gauche du cerveau. Ce dernier favorise l’acquisition de souvenirs.

Gardez la main ferme. Sans pour autant broyer la main de l’autre personne ! De plus, tout vos doigts doivent être posés autour de la main de votre interlocuteur.

Agiter votre main 1 à 3 fois en l’espace de 3 à 6 secondes maximum.

Remarque :

Les personnes âgées ou les personnes exerçant une profession où ils utilisent leurs mains (chirurgiens, musiciens, artistes…Etc) préfèrent avoir la main molle lors d’une poignée de main. En effet, dans un souci de ne pas vouloir endommager cette partie ils agissent ainsi.

Les nuances de la poignée de main selon la culture

→ En Asie, serrer la main en l’ayant molle est considéré comme normal. La douceur est de mise.

→ En Allemagne, ils privilégient la rapidité d’exécution : une seule agitation de la poignée de main.

→ Au Japon, ils délaissent parfois la poignée de main. Ils saluent en inclinant le haut du corps vers l’avant. Plus on s’incline plus on marque le respect pour son interlocuteur.

→ En Thaïlande, on salue en inclinant la tête vers le bas tout en faisant le signe du “Wai” : joindre les deux mains ensemble à hauteur du buste. Comme lors d’une prière. Plus on met les mains vers le haut de sa tête, plus on prouve respect pour l’autre personne.

Déposez vos questions et analyses en commentaire, nous pouvons améliorer ceci ensemble !

Cliquez ici pour continuer le défi des 30 Jours.


    1 Response to "La poignée de main : êtes vous dominant ou soumis ? (PARTIE 1/2)"

    • VACHER Dany

      Je trouve cet article très intéressant , il me convient parfaitement . J’attache beaucoup d’importance à la façon dont on me sert la main . Il faut que celle-ci soit franche sans être brutale , donc je suis entièrement d’accord avec cette analyse . Parfait .

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.