La posture assise est un élément du langage corporel intéressant à analyser. En effet elle prend en compte plusieurs parties du corps : le buste, les mains, les jambes…Etc

De ce fait vous pouvez recueillir beaucoup d’indices, notamment pour deviner en partie l’état d’esprit de votre interlocuteur.

Que pouvez comprendre selon la posture assise ?

Dans la première partie, nous avons interpréter 3 attitudes. Continuons sur cette lancée pour apprendre à décoder les significations des différentes positions. Le but étant de mieux comprendre l’autre, voire soi-même, pour améliorer sa communication.

Ainsi, vous aurez plus de faciliter à négocier avec une personne et conclure un arrangement. Mais aussi dans le but d’avoir de meilleurs rapports avec autrui.

• Maître de la situation

Posture assise : Langage Non-Verbal

L’individu a une jambe croisée, la cheville se repose au-dessus du genou.

De cette position ressort la confiance en soi de l’individu en question. On peut ressentir qu’il est sûr de lui. Ça va être délicat de le bouger si vous avez quelque chose à tirer de cette personne.

En effet, autant il peut avoir une certaine assurance en lui et se sentir détendu dans cette position. D’un autre coté vérifiez si il ne ferait pas preuve de domination sur vous.

Par exemple, sur cette image on peut observer un bras qui s’accoude sur le haut du bas. C’est une façon d’élargir son territoire. En soi la personne prend plus d’espace et étend sa communication.

(!) Soyez attentif à d’autres gestes afin de discerner le vrai profil de votre interlocuteur : dominant, pacifique, ou autres.

• L’incertain

Posture assise : Langage Non-Verbal

Comme sur cette image, la personne croise ses jambes au niveau des chevilles. De plus elle agrippe son assise avec ses deux mains.

Les chevilles symbolisent le mouvement. En effet ce sont des articulations permettant autant de marcher que d’effectuer des rotations.

De ce point de vue, croiser les chevilles revient à bloquer ses capacités et aptitudes. D’autant plus lorsqu’elles sont repliées sous le siège : ceci retrace tout à fait le climat mental de votre interlocuteur. En fait, il se met en retrait de la situation et tente de sécuriser une partie de lui-même.

Vous pouvez remarquer d’autres gestes qui interprète le malaise de votre interlocuteur. Par exemple, sur cette photo on voit que les mains sont accrochées au siège. La personne ressent à coup sur le besoin de soutien. Elle s’appuie alors sur son assise comme pour supporter le poids de ses frustrations.

• Le penseur blasé

Posture assise : Langage Non-Verbal

L’individu a les pieds ancrés dans le sol et le buste penché en avant : ses coudes reposent sur ses cuisses.

La première impression de cette gestuelle donne un sentiment de repli sur lui-même. La personne est tournée vers le bas : peut-être tout autant que son esprit soit dirigé vers des pensées négatives.

Si vous observez quelqu’un dans cette posture assise, essayez d’ouvrir sa communication. Il est possible que la personne ait besoin de soutien. D’ailleurs c’est ce que démontre sa position en appuyant ses coudes sur ses cuisses.

De plus, la position des mains nous donnent un petit indice… Comme ici : elles sont repliées l’une sur l’autre. Aucun doute, la personne a quelque chose qui la tracasse et cherche à se rassurer.

Partagez votre avis en commentaire : faites-nous part de votre expérience !

Cliquez ici pour continuer le Défi des 30 Jours.


Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.