D’une manière générale, ne dit-on pas que les yeux sont le miroir de l’âme ? Votre regard dévoile ce que vous êtes au plus profond de vous-même.

A travers notre regard, vous diffusez également votre intention et vos émotions du moment présent.

Autant dire que c’est probablement l’une des raisons pour laquelle certains évitent de croiser le regard de l’autre. Ceux qui jouent le paraître – par (dessus) l’être – sont terrifiés à l’idée de se faire démasquer…

Œil pour œil… Une dent contre toi ? Prenez garde.

Reste à comprendre le mécanisme inconscient et complexe de nos yeux. Puisqu’ils en disent long sur nous-même, apportons des explications.

La portée du regard

Je risque de m’attirer les foudres de ceux qui sont le plus terre-à-terre. Autrement dit : ceux qui s’appuient uniquement sur la science… Ce n’est pas grave. Je me dois de vous présenter cette réflexion.

Dans les années 70′ aux Etats-Unis, Richard Bandler et John Grinder ont élaboré une méthodologie nommée : la programmation neuro-linguistique (PNL).

C’est une méthode visant à comprendre les comportements humains par le moyen du langage. La PNL a schématisé le processus des mouvements oculaires ainsi :

Langage des yeux : Programmation neuro-linguistique

D’une part, un regard porté vers le haut indiquerait potentiellement l’attention sur une image.

D’autre part, si votre interlocuteur regarde en face sur sa gauche ou sa droite ; Il est peut-être en train de faire appel à son sens auditif.

De plus, porter son attention vers le bas signifierait être en train d’inspecter vos ressentis : “Est-ce que je l’aime encore ?” / “Est-ce que ce job est vraiment fait pour moi ?”…Etc

Que pouvez-vous en retenir ?

Vérifiez par vous-même ! Puisque cela reste en théorie, je vous propose de vous analyser. Prêtez attention là où se pose votre regard. Puis notez la corrélation entre le mouvement oculaire et ce qu’il se passe à travers vous.

Je constate que c’est assez vrai mais ce n’est pas une réalité à part entière. Analysez-vous, observez les autres et jugez avec discernement. On y va sur la pointe des pieds…

Cela ne nous permet pas de savoir si quelqu’un ment ou pas. En revanche, il s’avère être un outil bonus.

Le langage des yeux : comprendre le regard de l'autre

Les expressions du regard

• Le regard fixe

Regarder quelqu’un en face est la preuve de l’intérêt qu’on lui porte. Tantôt cela peut marquer la considération. Voire que la personne vous intrigue. Tantôt fixer du regard peut être un signe de menace pesante.

Pour savoir la signification, il faut alors chercher d’autres indices. Par exemple la preuve d’amabilité (sourire détendu, bras ouverts) ou bien si il y a de l’hostilité dans l’air (mâchoire crispée, lèvres serrées).

(Attention !) Les personnes habituées à déguiser la vérité ont tendance à user d’un regard appuyé. Pour tirer le vrai du faux, gardez l’œil aux aguets sur d’autres manifestations physiques. Enfin, écoutez votre intuition.

• Le regard furtif

Afin d’éviter la confrontation oculaire, certaines personnes fuient du regard. En fait, il s’agit de détourner l’attention de son interlocuteur. En effet, elles regardent en périphérie et balayent leur champ de vision.

Autant dire, c’est tout simplement une esquive. Un regard fuyant indique que votre interlocuteur tire le rideau sur la vérité “par peur de”…

• Le regard par procuration

Certains individus en manque de confiance ont besoin de mandater d’autres personnes pour affirmer leurs propos.

Dans cette optique, l’individu jette un regard rapide sur une tierce personne tout en continuant de parler. C’est une tactique oculaire dans le but de se faire approuver.

Les plus démunis – voulant absolument tenir tête – iront même jusqu’à faire intervenir une tierce personne par la parole. C’est un jeu dangereux… Conséquemment cela met en péril l’estime personnelle de votre interlocuteur. Ça laisse penser : “Nous avons raison, Toi tu fais erreur.”

Vous ne risquez pas de vous faire entendre de cette manière. Cliquez ici pour savoir les bonnes manières.

• Le plissement des yeux

Cette expression du regard possède plusieurs significations.

→ D’abord, un individu plissant les yeux peut tout simplement être en train de se concentrer sur quelque chose. Il tente d’écarter les interférences extérieures en vue de focaliser son attention à un seul endroit. Tout simplement pour ne pas être distrait.

→ Ou bien, cette attitude signale le doute et l’inconvenance. Par exemple, vous déposez une demande de crédit à votre banquier. Il regarde vos comptes ; constate qu’ils sont dans le négatif constamment. Il risque fortement d’émettre un doute quant à votre capacité de remboursement. Potentiellement ce sera retranscrit par un plissement des yeux et d’autres signaux physiques.

→ D’autre part, une personne en colère cherchant le duel aura tendance à émettre l’alarme par un plissement des yeux… En général ceci est accompagné d’un froncement des sourcils et mâchoires serrées. Méfiez-vous, on veut votre peau.

• Le clignement des yeux

Selon les études scientifiques de Ponder & Kennedy, le taux de clignement des yeux est étroitement lié à la tension mentale. En outre, les battements de paupières sont une sorte de mécanisme de secours pour libérer l’énergie nerveuse.

Si votre interlocuteur cligne des yeux rapidement, vous pouvez en comprendre qu’il existe un sentiment d’excitation ou de stress. La situation l’inquiète, et peut-être qu’il s’apprête à mentir.

En collaboration avec les services de Police, le psychologue Aldert Vrij a constaté les faits suivants :

→ Quand ils mentent, les suspects clignent moins des yeux car ils sont intensément concentrés sur ce qu’ils disent.

→ Quand ils ont fini de mentir, la fréquence de battements de paupières est double.

Ainsi le cerveau se recharge en clignant des yeux. De cette façon cela permet de reposer son attention temporairement.

• Les yeux écarquillés

Lorsque les yeux s’entrouvrent bien grands, c’est la marque de l’effet de surprise. D’ailleurs, que ce soit positif ou négatif.

→ Par exemple, lorsque vous êtes à bord d’un wagon de montagnes russes. Vous êtes enclin à avoir les yeux grands ouverts. Dans cette perspective vous pouvez ressentir soit de la peur ou à l’inverse, de l’amusement. Parfois c’est les deux en même temps.

→ Dans un autre ordre d’idées, les yeux peuvent s’écarquiller lorsqu’une personne est fortement perplexe quant à son interlocuteur. Elle se montre méfiante et sceptique. Cette expression du regard prononce le sentiment d’incrédulité et d’étonnement vis-à-vis de l’autre. En fait, l’individu est en train de remettre en question la personne, ce qu’elle dit et fait.

À vous de jouer !

Commencez dès maintenant à affûter votre œil de lynx pour mieux cerner ceux qui vous entourent.

Vous pouvez même utiliser ces outils comme aide à la compréhension de vous-même. Partant de ce fait, vous serez en mesure d’ajuster ce qui peut vous faire défaut en société.

(Surtout!) Restez authentique et sans jugement vis-à-vis de vous-même et des autres. L’étude de la communication non-verbale est un énorme BONUS dans la communication. Non pas une fin en soi.

Faites-moi part de vos impressions en commentaire. Posez toutes vos questions ci-dessous. Ainsi que les situations que vous rencontrez et que vous avez du mal à comprendre…

Cliquez ici pour continuer le Défi des 30 jours.

Références :

“On the act of blinking” – Ponder & Kennedy, 1927

“Blinking during and after lying” – Aldert Vrij, 2008


    2 replies to "Le langage des yeux : votre regard partage vos secrets…"

    • Snow

      Tes articles sont incroyables, beaucoup de travail et de précision, ca se voit tout de suite. Encore merci de prendre le temps pour nous les lecteurs 😉

      • Laurène Fays

        Merci pour ton retour Snow ! 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.